BONS MOTS, VACHERIES ET GRANDES TIRADES (625 CITATIONS), SA VIE, SES PIÈCES, SES FILMS, 551 AFFICHES ET DESSINS...

Tout Sacha sur scène

Ses 146 pièces, revues, féeries, fantaisies,
à-propos, opérettes, opéras bouffes, etc.
(les dates des premières sont vérifiées jusqu’en 1929)

– Le Page, opéra bouffe en un acte (musique de Ludo Ratz) créé au théâtre des Mathurins le mardi 15 avril 1902
Fin de ménage, dialogue créé dans le salon parisien de la comtesse de Moustier le lundi 16 juin 1902
Yves le fou, pastorale tragique (musique de Rhené-Baton) en un acte créée en plein air devant l’hôtel Julia de Pont-Aven le samedi 23 août 1902
Autoportrait
Le KWTZ, drame passionnel en un acte créé au théâtre des Capucines le vendredi 14 avril 1905
Nono, comédie en trois actes créée au théâtre des Mathurins le mercredi 6 décembre 1905 (son premier succès)
Le Mari qui faillit tout gâter (ou Le Cocu qui faillit tout gâter en version imprimée), comédie en un acte et en vers créée au théâtre de l’Odéon le mardi 12 décembre 1905
Un étrange point d’honneur, comédie en un acte et deux tableaux créée au Théâtre-Royal le vendredi 30 mars 1906
Chez les Zoaques, comédie en trois actes créée au théâtre Antoine le lundi 5 novembre 1906 (le 3 janvier suivant, Sacha remplace sur scène l’acteur André Dubosc qui a déclaré forfait) 
Les Nuées, comédie en quatre actes adaptée des Nuages d’Aristophane créée pour l’inauguration du théâtre des Arts le mardi 22 décembre 1906
L’Escalier de service ou Dolly, comédie en deux actes (écrite avec la collaboration d’Alfred Athis) créée au théâtre des Beaux-Arts de Monaco le lundi 25 février 1907
La Clef, comédie en quatre actes créée au théâtre Réjane le samedi 4 mai 1907
La Partie de dominos, comédie en deux actes (écrite avec la collaboration d’Alphonse Allais) créée au Tréteau-Royal le samedi 1er juin 1907
Le Crin, comédie en un acte créée au Tréteau-Royal le mardi 1er octobre 1907
Petite Hollande, comédie en trois actes créée au théâtre de l’Odéon le mercredi 25 mars 1908 
Le Scandale de Monte-Carlo, comédie en trois actes créée au théâtre du Gymnase le mercredi 22 avril 1908, Sacha remplaçant un acteur au pied levé
Le Mufle, comédie en deux tableaux créée au théâtre Antoine le mercredi 25 novembre 1908
Après, « sorte de revue » en un acte créée pour l’inauguration du théâtre Michel le jeudi 3 décembre 1908 (Mata-Hari y interprète la Danse indienne des fleurs)
Tell père, Tell fils, opéra bouffe en un acte (musique de Tiarko Richepin) créé au théâtre Mévisto le samedi 17 avril 1909
La 33 ou Pour épater ta mère, comédie en un acte créée au casino de Trouville le vendredi 13 août 1909
C’te pucelle d’Adèle !…, vaudeville en un acte et deux tableaux (musique de Charles Bourgeois) créée au Concert de la Gaîté-Rochechouart le vendredi 19 novembre 1909

Tout est sauvé, fors l’honneur !, comédie en un acte créée au théâtre Antoine le mardi 3 mai 1910
Le Veilleur de nuit, comédie en trois actes créée au théâtre Michel le jeudi 2 février 1911
L’Argent, ou Mésaventure amoureuse, comédie en un acte créée au théâtre Femina le vendredi 17 mars 1911
Entre la Coupole et les lèvres, saynète en un acte créée dans le salon de M. Gaston Bernheim (dit Bernheim jeune), avenue Henri-Martin, le vendredi 9 juin 1911
Dessin de Gus Bofa dans Le Rire, 1911
Un beau mariage, comédie en trois actes créée au théâtre de la Renaissance le mardi 17 octobre 1911
Un type dans le genre de Napoléon, comédie en un acte créée à l’Automobile Club de France le jeudi 23 novembre 1911
Jean III ou L’Irrésistible vocation du fils Mondoucet, comédie en trois actes créée au théâtre de la Comédie-Royale le jeudi 7 mars 1912 
Pas complet !, comédie bouffe en deux actes (musique de Léo Pouget) créée au théâtre Marigny le dimanche 1er septembre 1912 à 14 heures
Paru dans Le Figaro (1912)
La Prise de Berg-Op-Zoom, comédie en quatre actes créée au théâtre du Vaudeville le vendredi 4 octobre 1912
L’Habit vert…, pièce créée au théâtre de La Lune Rousse le mardi 24 décembre 1912
Trois jours avant la générale (qui deviendra On passe dans huit jours en 1922), comédie en un acte créée dans le salon de M. Gaston Bernheim, avenue Henri-Martin, le mardi 13 mai 1913
Fantaisie inédite, dialogue créé au Cercle de la rue Royale le samedi 21 juin 1913
La Pèlerine écossaise, comédie en trois actes créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le jeudi 15 janvier 1914
Deux couverts, comédie en un acte créée à la Comédie-Française le dimanche 29 mars 1914
La Jalousie, comédie en trois actes créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le jeudi 8 avril 1915
Willemetz par Sacha
Il faut l’avoir !, revue en deux actes et un prologue (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz) créée au théâtre du Palais-Royal le samedi 6 novembre 1915
Une vilaine femme brune, comédie en un acte créée au théâtre des Variétés le mardi 24 novembre 1915
Petit négro, petit héros, saynète créée au théâtre Michel le mardi 24 décembre 1915
Faisons un rêve, comédie en quatre actes créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le mercredi 4 octobre 1916
À propos, créé à Cadet-Rousselle dans le cadre de la revue d’Albert Willemetz intitulée Quatre femmes, deux hommes, un pianiste et un éléphant le samedi 2 décembre 1916
Jean de La Fontaine, comédie en quatre actes créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le dimanche 17 décembre 1916
Le Nouveau scandale de Monte-Carlo, comédie en trois actes créée au théâtre des Bouffes-Parisiens (d’après Le Scandale de Monte-Carlo de 1908) le samedi 14 avril 1917
Chez la reine Isabeau, comédie en un acte créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le samedi 2 juin 1917
Un soir quand on est seul, fantaisie en un acte et en vers créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le samedi 2 juin 1917
L’Illusionniste, comédie en trois actes créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le mardi 28 août 1917
Deburau, comédie en quatre actes et un prologue en vers libres créée au théâtre du Vaudeville le samedi 9 février 1918
La Revue de Paris, revue en quatre actes (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz sur une musique de Claude Terrasse) créée au théâtre du Vaudeville le jeudi 31 octobre 1918
Pasteur, pièce en cinq actes créée au théâtre du Vaudeville le jeudi 23 janvier 1919
Le Mari, la femme et l’amant, comédie en trois actes créée au théâtre du Vaudeville le samedi 19 avril 1919
Mon père avait raison, comédie en trois actes créée au théâtre de la Porte-Saint-Martin le jeudi 9 octobre 1919
Béranger, comédie en trois actes et un prologue créée au théâtre de la Porte-Saint-Martin le mercredi 23 janvier 1920
Je t’aime, comédie en cinq actes créée au théâtre Édouard-VII le mardi 12 octobre 1920
Comment on écrit l’Histoire, comédie en deux actes (qui deviendra Mariette en 1928) créée au théâtre Sarah-Bernhardt le samedi 4 décembre 1920
Le Comédien, comédie en quatre actes créée au théâtre Édouard-VII le vendredi 21 janvier 1921
Le Grand-Duc, comédie en trois actes créée au théâtre Édouard-VII le mercredi 13 avril 1921
Jacqueline, pièce en trois actes tirée dun conte dHenri Duvernois intitulé Morte la bête et créée au théâtre Édouard-VII le samedi 5 novembre 1921
Impromptu de l’Opéra ou Chez Jean de La Fontaine le 17 février 1673, à-propos en un acte et en vers créé à l’Opéra le mardi 17 janvier 1922
Une petite main qui se place, comédie en trois actes et un épilogue créée au théâtre Édouard-VII le jeudi 4 mai 1922
Un monsieur qui attend une dame, comédie en un acte (d’après Faisons un rêve) créée au Prince’s Theatre de Londres le lundi 19 juin 1922
Le Blanc et le Noir, comédie en quatre actes créée au théâtre des Variétés le jeudi 9 novembre 1922
On passe dans huit jours (ex-Trois jours avant la générale), comédie en un acte créée au théâtre des Variétés le lundi 11 décembre 1922
Un sujet de roman (1917), pièce en quatre actes créée au théâtre Édouard-VII le jeudi 4 janvier 1923
L’Amour masqué, comédie musicale en trois actes (musique dAndré Messager) créée au théâtre Édouard-VII le jeudi 15 février 1923
Un phénomène, parade en un acte et en vers (musique de Christiné) créée au théâtre de LAlhambra le vendredi 24 août 1923
Le Lion et la Poule, comédie en trois actes créée au théâtre Édouard-VII le lundi 19 novembre 1923
Ce sera L'Accroche-cœur
L’Accroche-cœur, comédie en trois actes et sept tableaux créée pour l’inauguration du théâtre de l’Étoile le vendredi 21 décembre 1923 (voir l’affiche ci-contre)
Revue de printemps, fantaisie-revue en trois actes et dix-neuf tableaux (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz), créée au théâtre de l’Étoile le mardi 6 mai 1924
Une étoile nouvelle, comédie en trois actes créée au théâtre Édouard-VII le samedi 6 décembre 1924
On ne joue pas pour s’amuser, comédie en cinq actes créée au théâtre Édouard-VII le jeudi 26 mars 1925
Mozart, comédie musicale en trois actes et en vers libres (musique de Reynaldo Hahn) créée au théâtre Édouard-VII le mercredi 2 décembre 1925. Photo ci-contre : Sacha et Yvonne jouant cette pièce en 1926
Vive la République !, revue en deux actes et vingt tableaux (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz) créée au théâtre Marigny le samedi 10 avril 1926
À vol d’oiseau, revue en deux actes, cinq parties et trois cents tableaux (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz) créée au théâtre Édouard-VII le vendredi 12 novembre 1926
Était-ce un rêve ? ou Une comédie nouvelle, comédie en deux actes créée au théâtre Sarah-Bernhardt le jeudi 25 novembre 1926
Désiré, comédie en trois actes créée au théâtre Édouard-VII le vendredi 29 avril 1927
Un miracle, comédie en quatre actes créée au théâtre des Variétés le mardi 6 décembre 1927
Mariette, comédie musicale en quatre actes (partition d’Oscar Straus) tirée de Comment on écrit l’histoire (1920) et créée au théâtre Édouard-VII le lundi 1er octobre 1928
Charles Lindbergh, féerie en trois actes et dix-huit tableaux créée au théâtre du Châtelet le jeudi 29 novembre 1928
Histoires de France, panorama en quinze tableaux (musique de Henri Büsser) créé pour l’inauguration du théâtre Pigalle le mardi 8 octobre 1929
La Troisième chambre, comédie en quatre actes (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz) créée au théâtre de la Madeleine le vendredi 1er novembre 1929
Chez George Washington, à Mount-Vernon, à-propos en un acte (musique de Henri Büsser) créé au théâtre des Champs-Élysées le mercredi 12 mars 1930 en présence du président Gaston Doumergue et de l’ambassadeur des États-Unis
Et vive le théâtre !, revue en deux actes et quinze tableaux (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz) créée au théâtre de la Madeleine le lundi 24 mars 1930
Un homme d’hier et une femme d’aujourd’hui (1930), comédie en un acte tirée du neuvième tableau de la revue précédente, qui fut ensuite jouée à part
Deauville sous Napoléon III, à-propos en un acte créé au théâtre des Ambassadeurs le mardi 17 juin 1930
Frans Hals ou L’Admiration, comédie en trois actes et en vers libres créée au théâtre de la Madeleine le samedi 28 mars 1931 
Sa dernière volonté ou L’Optique du théâtre, comédie en deux actes créée au théâtre de la Madeleine le samedi 28 mars 1931
Exposition de Noirs ou La Revue coloniale, revue en un acte (écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz) créée au théâtre de la Madeleine le mardi 2 juin 1931
Un chagrin ou Chagrin d’amour, prétexte musical en un acte créé au théâtre de la Madeleine le jeudi 1er octobre 1931
Villa à vendre, comédie en un acte créée au théâtre de la Madeleine le mercredi 4 novembre 1931
Monsieur Prudhomme a-t-il vécu ?, pièce en un acte créée au théâtre de la Madeleine le mercredi 4 novembre 1931 (voir photo ci-contre)
La SADMP (La Société Anonyme des Messieurs Prudents), opéra bouffe en un acte (musique de Louis Beydts) créé au théâtre de la Madeleine le mercredi 4 novembre 1931
Tout commence par des chansons, à-propos en un acte et en vers libres créé au Moulin de la Chanson le mercredi 11 décembre 1931
Mon double et ma moitié ou Vingt-quatre heures dans la vie d’un homme, comédie en trois actes créée au théâtre de la Madeleine le vendredi 27 décembre 1931
Le Voyage de Tchong-Li, légende en trois tableaux créée au théâtre de la Madeleine le lundi 14 mars 1932
Les Desseins de la Providence, comédie en deux actes créée au théâtre de la Madeleine le lundi 14 mars 1932
Françoise, pièce en trois actes créée au théâtre de la Madeleine le lundi 14 mars 1932 
La Nuit d’avril, à-propos en un acte et en vers créé à l’hôtel George-V le vendredi 15 avril 1932
Châteaux en Espagne, comédie en quatre actes créée au théâtre des Variétés le mercredi 5 avril 1933
Adam et Ève, pièce en deux tableaux créée à la Comédie-Française le lundi 8 mai 1933
Ô mon bel inconnu, opérette en trois actes (musique de Reynaldo Hahn) créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le jeudi 5 octobre 1933
Maîtresses de rois, fantaisie en cinq tableaux (à l’origine le deuxième acte de la revue Vive Paris) créée au Casino de Paris le jeudi 26 octobre 1933
Un tour au Paradis, comédie en quatre actes créée au théâtre de la Michodière le lundi 6 novembre 1933
Le Renard et la grenouille, comédie en un acte créée au théâtre de la Michodière le lundi 6 novembre 1933
Florestan Iᵉʳ, prince de Monaco, opérette en trois actes et six tableaux (musique de Werner R. Heymann) créée au théâtre des Variétés le samedi 9 décembre 1933
L’École des philosophes, à-propos en un acte créé au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le mercredi 20 décembre 1933, devant le roi Albert Ier
Son père et lui, pièce en quatre tableaux créée à l’opéra de Lyon le lundi 12 mars 1934
Le Nouveau testament, comédie en quatre actes créée à Amiens le vendredi 28 septembre 1934
Mon ami Pierrot, légende musicale en un acte et quatre tableaux (partition de Sam Barlow) créée au théâtre de l’Opéra-Comique le samedi 11 janvier 1935
La Fin du monde, comédie en cinq actes créée au théâtre de la Madeleine le dimanche 1er septembre 1935
Quand jouons-nous la comédie ?, comédie en trois actes avec prologue et épilogue créée au théâtre de Paris le vendredi 20 septembre 1935
Au musée, à-propos en cinq tableaux créé au théâtre de la Madeleine le vendredi 13 décembre 1935
Le Mot de Cambronne, comédie en un acte (deux actes à l’origine) et en vers créée au théâtre du Cercle Interallié le lundi 28 septembre 1936
Geneviève, comédie en cinq actes créée au théâtre de la Madeleine le vendredi 2 octobre 1936
Le Saut périlleux (1936), drame en un acte créé à bord du paquebot Normandie
Crions-le sur les toits !, revue publicitaire en deux actes et seize tableaux écrite avec la collaboration d’Albert Willemetz, Pierre-Henri Cami, René Dorin et Tristan Bernard (musiques d’Adolphe Borchard, Guy Lafarge et Arthur Honegger) créée au théâtre des Champs-Élysées le mercredi 9 juin 1937
Gala des Ambassadeurs, divertissement créé au restaurant des Ambassadeurs le jeudi 22 juillet 1937
Autoportrait
Quadrille, comédie en six actes créée au théâtre municipal d’Orléans le mardi 21 septembre 1937
Dieu sauve le Roy, à-propos en un acte créé au palais de l’Élysée devant le roi George VI et le président de la République française Albert Lebrun le mardi 19 juillet 1938
Un monde fou, comédie en quatre actes créée au théâtre de la Madeleine le jeudi 3 novembre 1938
You’re telling me ou Honni soit qui mal y pense, à-propos franco-anglais en un acte (écrit avec la collaboration de sir Seymour Hicks et de Geneviève de Séréville), créé à l’India Office de Londres devant le roi George VI et le président de la République française Albert Lebrun le jeudi 23 mars 1939
Une paire de gifles, comédie en un acte créée au théâtre de la Madeleine le mardi 24 octobre 1939
Une lettre bien tapée, comédie en un acte créée au théâtre de la Madeleine le mardi 24 octobre 1939
Fausse alerte, à-propos en un acte créé au théâtre de la Madeleine le mardi 24 octobre 1939
Florence, comédie en trois actes avec prologue créée au théâtre de la Madeleine le vendredi 17 novembre 1939
L’École du mensonge, comédie en un acte créée au cinéma ABC de Genève le vendredi 23 février 1940
Cigales et fourmis, à-propos en un acte inspiré d’une fable de La Fontaine et créé au Cercle Interallié le lundi 29 avril 1940
La Mort de Louis XI, pièce en un acte créée au théâtre de la Madeleine le vendredi 6 septembre 1940
Programme du 30/10/40
Le Bien-Aimé, comédie en cinq actes créée au théâtre de la Madeleine le mercredi 30 octobre 1940
Mon auguste grand-père ou La Preuve par sept, comédie en cinq actes lue chez Sacha le 19 décembre 1940 et interdite par la censure allemande le samedi 25 janvier 1941
Vive l’Empereur ! ou Le Soir d’Austerlitz (ce dernier titre fut refusé par la censure allemande mais repris après la Libération), comédie en cinq actes créée au théâtre de la Madeleine le samedi 10 mai 1941
N’écoutez pas, mesdames !, comédie en trois actes créée au théâtre de la Madeleine le jeudi 21 mai 1942
Courteline au travail, à-propos en un acte créé à la Comédie-Française le mercredi 19 mai 1943
Le Dernier troubadour (1943), projet d’opérette en trois actes refusé par la censure allemande
Je sais que tu es dans la salle, à-propos en un acte créé à la Comédie-Française le samedi 18 décembre 1943
Dix mots d’anglais (1946), comédie en trois actes
Pour un oui ou pour un non (1946), comédie en un acte
Le Diable boiteux (Scènes de la vie de Talleyrand), comédie en trois actes et neuf tableaux créée au théâtre Édouard-VII le samedi 17 janvier 1948
Aux deux colombes, comédie en trois actes créée au théâtre des Variétés le vendredi 8 octobre 1948
Toâ, remaniement de la comédie intitulée Florence (1939), pièce créée au théâtre du Gymnase le vendredi 6 mai 1949
Tu m’as sauvé la vie !, comédie en quatre actes créée au théâtre des Variétés le jeudi 15 décembre 1949
Beaumarchais (1950), comédie en deux actes et dix-neuf tableaux jamais jouée du vivant de Sacha
– Constance (1950), remaniement de la comédie précédemment intitulée Quand jouons-nous la comédie ? (1935), pièce jamais jouée du vivant de Sacha
Une folie (reprise d’Un monde fou, 1938), comédie en quatre actes créée au théâtre des Variétés le samedi 26 mai 1951
Palsambleu !, comédie en quatre actes créée au théâtre des Variétés le mardi 27 mars 1953
Écoutez bien, messieurs, comédie en quatre actes créée au Winter Garden Theater de Londres, devant Sir Winston Churchill, le lundi 1er juin 1953
– Madame Bergeret, pièce en un acte et deux tableaux, publiée en 1960 mais jamais jouée du vivant de Sacha
– Virginie Dejazet, pièce inachevée

Sacha Guitry dans sa loge, pastel d’Édouard Vuillard (1911-12)



2 commentaires:

  1. Où pourrions-nous lire Mon auguste grand-père ou La Preuve par sept, comédie en cinq actes interdite par la censure allemande le samedi 25 janvier 1941 ? Cette pièce ne figure pas dans le théâtre complet au Club de l'Honnête Homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce pamphlet tournant en dérision l'obsession antijuive des collaborateurs n'a jamais été joué ni publié. Sacha réagissait ainsi à ceux qui le sommaient, dans la presse de Vichy, de prouver qu'il n'était pas juif par ses grands-parents paternels.

      Supprimer